I. Avant Propos

L'ensemble du code et explications que vous trouverez dans ce document est basé sur ADO version 2.0 et Visual Basic 6.

Vous trouverez ci-après des exemples de connexions aux bases de données Access, Oracle, SQL Server ainsi qu'une explication sur les objets les plus courrants d'ADO.

II. Un tour rapide d'ADO

ADO (ActiveX Data Object) est un composant ActiveX permettant d'accéder aux bases de données de façon beaucoup plus facile sans se soucier de tout ce qui est allocation des environnements de travail (cf. programmation avec la couche basse d'ODBC). ADO fournit des objets qui permettent de se connecter à une base et de réaliser des requêtes SQL sur cette base.

Pour pouvoir utiliser ADO dans un projet Visual Basic vous avez deux solutions pour y parvenir :

  • la première est de créer un Projet de données ;
  • la seconde est de rajouter dans le menu Projets - Références, Microsoft AtiveX Data Objects 2.x Library ;

ADO propose les objets suivants :

  • Command : permet d'exécuter des requêtes ;
  • Connection : connexion à une source de données (aussi bien un fichier texte, qu'un fichier Excel, ou une base de données) ;
  • Error : ensemble des erreurs retournées par le SGBD ;
  • Parameter : permet de définir un paramètre d'une requête ;
  • Recordset : jeu d'enregistrements retournés lors de l'exécution d'un SELECT.

III. Etablir une connexion avec ADO et l'objet Connection:

Pour établir une connexion à une base de données avec ADO, on utilise l'objet Connection. Vous trouverez dans ce chapitre un exemple de connexion à une base de données Access, Oracle et SQL Server.

Une connexion à une base de données se définit par :

  • l'hôte sur lequel se trouve la base de données ;
  • le nom de la base de données ;
  • le nom de l'utilisateur ;
  • le mot de passe.

L'ensemble de ces champs est appelé chaîne de connexion. Les champs « hôte » et « nom de la base de données » peuvent soit être définis dans le programme soit dans un DSN (Data Source Name). Un DSN se configure dans le panneau de configuration avec l'outil Source de données (ODBC).

Comment réaliser une connexion ? Tout d'abord il faut déclarer la variable associée à la connexion.

 
Sélectionnez
Dim cnx As New ADODB.Connection

Ou alors :

 
Sélectionnez
Dim cnx As ADODB.Connection
Set cnx = New ADODB.Connection

L'étape suivante consiste à écrire la chaîne de connexion. Comme il a été vu précédemment, il existe deux possibilités soit en utilisant un DSN soit en mettant les informations nécessaires dans la chaîne de connexion.

III-A. Connexion à une base de données Access sans DSN

 
Sélectionnez
'Déclaration de la variable de connexion
Dim cnx As ADODB.Connection
Set cnx = New ADODB.Connection

'Définition du pilote de connexion
cnx.Provider = "Microsoft.Jet.Oledb.3.51"
'Définition de la chaîne de connexion
cnx.ConnectionString = "C:\maBase.mdb"
'Ouverture de la base de données
cnx.Open

Le pilote 3.51 permet d'accéder à Access 95 et 97. Pour Access 2000, il faut utiliser la version 4.0.

III-B. Connexion à une base de données SQL Server sans DSN

 
Sélectionnez
'Déclaration de la variable de connexion
Dim cnx As ADODB.Connection
Set cnx = New ADODB.Connection
...

'Définition de la chaîne de connexion
cnx.ConnectionString = "UID=" & NomUtilisateur &";PWD=" & MotDePasse & ";" & "DRIVER={SQL Server};Server=" & NomServeur & ";Database=" & NomBaseDeDonnées & ";"

'Ouverture de la base de données
cnx.Open

Comme vous avez pu le constater, il n'y a pas la ligne cnx.Provider. En effet dans cet exemple le pilote à utiliser est décrit dans la chaîne de connexion : DRIVER={SQL Server}.

III-C. Connexion à une base de données Oracle sans DSN

 
Sélectionnez
'Déclaration de la variable de connexion
Dim cnx As ADODB.Connection
Set cnx = New ADODB.Connection
...

'Définition de la chaîne de connexion
cnx.ConnectionString = "UID=" + NomUtilisateur & ";PWD=" & MotDePasse & ";" & "DRIVER=msdaora;Server=" & NomServeur & ";Database=" & NomBaseDeDonnées & ";"

'Ouverture de la base de données
cnx.Open

Vous avez pu voir des chaînes de connexion avec comme DRIVER {Microsoft ODBC for Oracle}. Ceci marche mais n'est pas très recommandé.

III-D. Connexion à une base de données avec un DSN

 
Sélectionnez
'Déclaration de la variable de connexion
Dim cnx As ADODB.Connection
Set cnx = New ADODB.Connection
...

'Définition de la chaîne de connexion
cnx.ConnectionString = "DSN=" & NomDuDSN & ";UID=" & NomUtilisateur & ";PWD=" & MotDePasse & ";"

'Ouverture de la base de données
cnx.Open

Dans le cas où il y a le DSN, vous n'avez plus besoin de spécifier l'hôte sur lequel se trouve la base de données ainsi que le nom de la base de données.

Pour finir cette partie, voici une petite fonction de connexion avec DSN :

 
Sélectionnez
'===================================================================
' AUTHOR : DrQ
' FUNCTION : InitConnection(...)
' DESCRIPTION : Initiliase la connexion à la base de données
' PARAMS : * DSN : Nom du DSN associé à la connexion
' * UserName : Nom de l'utilisateur
' * Password : Mot de passe de l'utilisateur
' VERSION : 1.1
'===================================================================
Public Function InitConnection(DSN As String, UserName As String, PassWord As String) As Boolean
  Dim query As String
  Dim cnxString As String
  Dim RequeteOk As Boolean
  Dim mRst As New ADODB.Recordset

  InitConnection = False
  'Initialisation de la chaine de connexion
  ADOCnx.ConnectionString = "DSN=" & DSN & ";"

  'Vérifie que la connexion est bien fermée
  If ADOCnx.State = adStateOpen Then
    ADOCnx.Close
  End If
  On Error GoTo BadConnection
  'Connexion à la base de données
  ADOCnx.Open cnxString, UserName, PassWord, adAsyncConnect
  'Attente que la connexion soit établie
  While (ADOCnx.State = adStateConnecting)
    DoEvents
   Wend
  'Vérification des erreurs dans le cas d'une mauvaise connexion
  If ADOCnx.Errors.Count > 0 Then
    'Affichage des erreurs
    MsgBox ADOCnx.Errors.Item(0)
    InitConnection = False
    Exit Function
  Else
    InitConnection = True
   End If
   Exit Function

BadConnection:
If ADOCnx.Errors.Count > 0 Then
    'Affichage des erreurs
    MsgBox ADOCnx.Errors.Item(0)
    InitConnection = False
    Exit Function
Else
    MsgBox err.Description
End If
End Function

III-E. Quelques informations supplémentaires sur les pilotes

III-E-1. Liste des pilotes ODBC sans DSN

dBase

 
Sélectionnez
Driver={Microsoft dBASE Driver (*.dbf)};DriverID=277;Dbq=chemin\nombd.dbf;

MS Access

 
Sélectionnez
Driver={Microsoft Access Driver (*.mdb)};Dbq=chemin\nombd.mdb;Uid=NomUtilisateur;Pwd=MotDePasse;

MS SQL Server

 
Sélectionnez
Driver={SQL Server};Server=NomDuServeur;Database=nombd;Uid=NomUtilisateur;Pwd=MotDePasse;

MS Text Drive

 
Sélectionnez
Driver={Microsoft Text Driver (*.txt; *.csv)};Dbq=chemin\;Extensions=asc,csv,tab,txt;Persist Security Info=False;

MySQL

 
Sélectionnez
Driver={mysql}; database=nombd;server=NomDuServeur;uid=NomUtilisateur;pwd=MotDePasse;option=16386;

Oracle

 
Sélectionnez
Driver={Microsoft ODBC for Oracle};Server=ServeurOracle.schema;Uid=NomUtilisateur;Pwd=MotDePasse;

Visual Foxpro

 
Sélectionnez
Driver={Microsoft Visual FoxPro Driver};SourceType=DBC;SourceDB=chemin\nombd.dbc;Exclusive=No;

III-E-2. Liste des pilotes OLEDB

MS Access

 
Sélectionnez
Provider=Microsoft.Jet.OLEDB.4.0;Data Source=chemin\nombd.mdb;User Id=NomUtilisateur;Password=MotDePasse;

MS SQL Server

 
Sélectionnez
Provider=SQLOLEDB;Data Source=NomServeur;Initial Catalog=nombd;User ID=NomUtilisateur;Password=MotDePasse;

MS SQL Server avec une adresse IP

 
Sélectionnez
Provider=SQLOLEDB; Data Source=xx.xx.xx.xx,1433; Network Library=DBMSSOCN; Initial Catalog=dbname;User ID=NomUtilisateur;Password=MotDePasse;

MS Text Driver

 
Sélectionnez
"Provider=Microsoft.Jet.OLEDB.4.0;Data Source=chemin;Extended Properties='text;FMT=Delimited'"

Oracle

 
Sélectionnez
Provider=OraOLEDB.Oracle;Data Source=nombd;User Id=NomUtilisateur;Password=MotDePasse;

IV. Réaliser des requêtes avec l'objet Recordset

Comme pour l'objet Connection vous devez commencer par déclarer une variable de type Recordset.

 
Sélectionnez
Dim rst As New ADODB.Recordset

Ou alors :

 
Sélectionnez
Dim rst As ADODB.Recordset
Set rst = New ADODB.Recordset

Une fois ces lignes de code tapées, vous pouvez exécuter votre requête. Pour cela vous devez utiliser la méthode Open de l'objet Recordset. Cette méthode prend en paramètre :

  • la requête ;
  • la connexion sur laquelle vous souhaitez exécuter la requête ;
  • le type du curseur (je vous renvoie à des cours de SGBD) ;
  • le type de blocage ;
  • le type de requête ;

L'ensemble de ces champs sont facultatifs, mais je vous conseille d'au moins passer les deux premiers paramètres à la méthode. Cela rend le code plus clair. Dans les exemples qui vont suivre je n'utiliserai que les deux premiers paramètres. Si vous souhaitez plus d'informations, je vous renvoie sur MSDN qui est très bien documenté.

Voici un petit exemple :

 
Sélectionnez
'Déclaration des variables
Dim cnx As ADODB.Connection
Dim rst As ADODB.Recordset

'Instanciation des variables
Set cnx = New ADODB.Connection
Set rst = New ADODB.Recordset

'Connexion à la base de données
cnx.ConnectionString = "Provider=" & PiloteDaccesAlaBaseDeDonnées & ";DSN=" & NomDuDSN & ";UID=" & NomUtilisateur & ";PWD=" & MotDePasse & ";"
cnx.Open

'Exécution de la requête
rst.Open "SELECT nom, prenom, adresse FROM Client", cnx

Une fois l'Open exécuté, l'ensemble des enregistrements retournés par le SELECT se trouvent dans l'objet Recordset, ici rst.

Pour accéder à ces enregistrements vous devez utiliser le champ Field. Chaque champ Field contient une colonne. Dans notre cas nous en avons 3 numérotées de 0 à 2. Vous avez donc deux solutions pour accéder à un champ. Prenons l'exemple du champ prenom. Vous faites rst.Fields(1) ou bien rst.Fields("prenom"). Vous avez pu voir certainement du code avec rst(1) ou bien rst("prenom"), c'est la même chose. Et oui les développeurs sont un peu faignants dès qu'il s'agit de taper du code ;o)

Accéder à un champ c'est bien, mais pouvoir naviguer dans l'ensemble des enregistrements c'est mieux. Pour cela, il existe des méthodes permettant de le faire :

  • MoveFirst : sélectionne le premier enregistrement ;
  • MoveLast : sélectionne le dernier enregistrement ;
  • MoveNext : sélectionne l'enregistrement suivant ;
  • MovePrevious : sélectionne l'enregistrement précédent.

Il y a deux propriétés de l'objet Recordset à connaître pour la navigation qui sont :

  • BOF (Begin Of File) : est à vrai si l'objet Recordset pointe sur le début d'enregistrement ;
  • EOF (End Of File) : est à vrai si l'objet Recorset pointe sur la fin de l'enregistrement.

Voici un exemple de boucle permettant de parcourir un jeu d'enregistrement et d'afficher le résultat.

 
Sélectionnez
While Not(rst.EOF)
  MsgBox rst("nom") & " " & rst("prenom") & " habite au " & rst("adresse") & "."
  rst.MoveNext
Wend

Il arrive que certaines fois, il y est un problème avec l'objet Recordset et il ne pointe pas au début de l'enregistrement. Donc pour remédier à ce problème vous pouvez tapez les lignes suivantes après avoir effectué l'Open.

 
Sélectionnez
rst.MoveLast
rst.MoveFirst

Une fois que vous n'utilisez plus le Recordset, pensez à le fermer avec la méthode Close.

 
Sélectionnez
rst.Close

Il existe une autre propriété qui peut être intéressante qui est RecordCount. Elle vous permet de savoir le nombre d'enregistrements stockés dans l'objet Recordset.

Voici un petit exemple de fonction pouvant exécuter tout type de requêtes via un Recordset.

'============================================================================='

' FUNCTION : ExecSQL(...)

' DESCRIPTION : Execute une requête SQL

' PARAMS : * query : Requête à exécuter

' * rst : Variable permettant de stocker les enregistrements

 
Sélectionnez
'============================================================================='
Public Function ExecSQL(query As String, ByRef rst As ADODB.Recordset, ByRef cnx As ADODB.Connection) As Boolean

  'Initialisation du RecordSet
  If rst.State <> adStateClosed Then rst.Close

  'Ouvre une transaction pour ne pas à avoir à réaliser de commit en fin de traitement
  ADOCnx.BeginTrans

  'Positionne le curseur côté client
  rst.CursorLocation = adUseClient
  'Vérifie que la connexion passée est bonne
  Set rst.ActiveConnection = cnx On Error GoTo ErrHandle
  'Exécute la requête
  rst.Open query, ADOCnx
  'Valide la transaction
  ADOCnx.CommitTrans
  ExecSQL = True
  Exit Function

ErrHandle:
  ExecSQL = False
  MsgBox "ADOManager.ExecSQL:ErrHandle" & vbCr & vbCr & err.Description, vbCritical
End Function

V. Réaliser des requêtes avec l'objet Command

Comme pour les autres objets, vous devez commencer par déclarer une variable de type Command.

 
Sélectionnez
Dim rst As New ADODB.Command

Ou alors :

 
Sélectionnez
Dim rst As ADODB.Command
Set rst = New ADODB.Command

L'objet Command est un peu plus complexe que le Recordset quoique. L'avantage de l'objet Command par rapport à l'objet Recordset est de pouvoir facilement paramétrer les requêtes mêmes les SELECT.

Pour pouvoir utiliser des requêtes paramétrables il faut utiliser le symbole ? dans la requête SQL puis rajouter un objet Parameter à l'objet Command.

Pour être plus clair voici un exemple :

 
Sélectionnez
'Déclaration des variables
Dim cnx As ADODB.Connection
Dim cmd As ADODB.Command
Dim prm1 As ADODB.Parameter
Dim rst As ADODB.Recordset

'Instanciation des variables
Set cnx = New ADODB.Connection
Set cmd = New ADODB.Command
Set prm1 = New ADODB.Parameter
Set rst = New ADODB.Recordset

'Connexion à la base de données
cnx.ConnectionString = "Provider=" & PiloteDaccesAlaBaseDeDonnées & ";DSN=" & NomDuDSN & ";UID=" & NomUtilisateur & ";PWD=" & MotDePasse & ";"
cnx.Open

'Préparation de l'objet Command
cmd.CommandText = "SELECT * FROM Client WHERE nom = ?"

'Préparation du paramètre
prm1.Name = "nom" 'Nom du champ correspondant
prm.Type = adVarChar 'Type du champ
prm.Direction = adInput 'Type de paramètre : Entrée, Sortie, Entrée/Sortie
prm.Size = 40 'Taille maximale du champ
prm.Value = "Dupond" 'Valeur du paramètre

'Exécution de la requête
Set rst = cmd.Execute

Comme vous avez pu le remarquer, j'ai utilisé un Recordset dans cet exemple. Voici une façon de récupérer les enregistrements retournés par un SELECT. L'objet Recordset n'est nécessaire que dans le cas d'un SELECT. Dans les autres cas vous pouvez tapper juste cmd.Execute. La méthode Execute de l'objet Command peut prendre trois paramètres qui sont facultatifs :

  • le premier est le nombre d'enregistrements affectés par la requête. Il est de type Long ;
  • le deuxième est un tableau de Variant contenant les paramètres de la requête SQL ;
  • le troisème indique le type de valeur que le fournisseur doit attribuer à la propriété CommandText.

La propriété CommandText contient la requête à exécuter. Ça peut être une requête standard comme une requête de modification de l'architecture d'une table ou de la base de données.

VI. Remarque

Il est tout à fait possible qu'il y ait des erreurs dans le document. Si vous en trouvez, ou bien souhaitez un peu plus d'explication sur certains points, veuillez m'envoyer un mail afin de mettre à jour l'ensemble de ce document. D'avance merci.

Pour conclure ce chapitre, j'ai juste une dernière chose à vous signaler. Dans le cas où vous utilisez les objets Parameter faites attention à faire les Append de vos paramètres dans le même ordre que les ? dans la requête SQL.